[Interview] John Green dans EW

« Nouvel Hollywood : Artistes en hausse » est un magazine qui met en avant les acteurs, cinéastes, écrivains et musiciens de succès au cours de la dernière année. John Green y a eu sa place cette fois-ci…

Inclure John Green dans notre numéro Nouvel Hollywood était une évidence. Bien que l’adaptation cinématographique de son premier roman Qui es-tu Alaska ? n’aie jamais pris son envol, la version grand écran à venir de son dernier best-seller The Fault in Our Stars, mettant en vedette Shailene Woodley et Ansel Elgort, a des millions de fans. Green a parlé à EW de ses espoirs pour le film et sa vie depuis la publication de TFIOS.

• Vous avez eu une route difficile avec vos livres adaptés en films. Êtes-vous plus optimiste quant à Nos Etoiles Contraires ?
Eh bien, je suis encore très réticent à croire que cela va vraiment arriver, même si à ce stade, ça va certainement arriver. C’est toujours très difficile à croire. Je suis totalement, sans ambiguïté, excité au sujet de l’adaptation en film de Nos Etoiles Contraires. Ce n’est pas quelque chose que je n’aurais jamais dit, à propos de mes autres livres, et la raison pour laquelle je suis tellement excitée est que Shailene et Ansel sont très grands et Josh Boone est un immense metteur en scène. Ils m’ont inclus dans toutes les facettes du processus, et je suis tellement excité. Ainsi, dans le passé où je me sentais nerveux et craignait qu’Hollywood soit une sorte de torsion ou de diminution de mes livres, maintenant je suis juste vraiment, vraiment très excité.

• Est-il mieux pris en charge parce que les cinéastes réalisent combien les gens aiment ce livre ?
Oui, c’est une grande différence. Les gens qui font le film sont conscients de la passion des lecteurs, de la sensation du livre, et ils respectent cela, et ils veulent honorer cela. Comme moi, ils sont terrifiés à l’idée de ne pas être à la hauteur des attentes des lecteurs, et je pense que c’est vraiment sain. C’est une chose que n’attendais pas dans ma vie, parce que je n’écris pas le genre de livres qui font de grands films hollywoodiens, mais je suis vraiment très reconnaissant et excité.

• Sans me vanter, j’avais prédit que Shailene Woodley serait Hazel depuis début 2012. Je tiens à me donner du crédit…
Oui ! Tout comme sept personnes qui avaient lu le livre à ce moment-là. Vous étiez « Shailene Woodley = Hazel Grace Lancaster ». Et j’étais « Oh, vous êtes ridicule », mais vous aviez tout à fait raison. Vous pouvez le mettre dans votre histoire. « Cloué! »

• Pourquoi pensez-vous que Nos Etoiles Contraires a eu tant de succès ?
Une des principales raisons pour laquelle je pense que ce livre a eu beaucoup plus de succès est que les gens aiment beaucoup plus. Cela semble vraiment évident, mais dans le monde de l’édition, je pense que parfois les gens oublient que nous essayons de faire des livres pour les gens qui les aiment. Mais je pense aussi que c’était un peu un moment unique. Il y a des gens incroyables qui ont travaillé sur le livre, qui se sont engagés à le vendre. Je connaissais la plupart d’entre eux depuis plus de dix ans parce que depuis que mon premier livre est sorti, ils ont vu un grand potentiel dedans. Ils ont trouvé qu’il avait un public beaucoup plus large que ce que je pensais qu’il n’y avait. Il ont voulu s’assurer que Nos Etoiles Contraires parvienne à tous ces gens. J’ai signé 150 000 exemplaires.

• Vous avez eu une forte popularité avant Nos Etoiles Contraires, mais comment a-t-elle évoluée depuis ?
C’est juste très différent. Tout est différent. Donc, beaucoup plus de gens ont lu le livre et tous mes autres livres. Vous savez, c’est surréaliste. Il est impossible pour moi de comprendre ce que cela signifie. Je ne peux pas penser à ce à quoi un million de personnes ressemble, vous savez ? Donc j’essaye juste de garder la tête vers le bas et continuer à travailler et faire des choses, et de ne pas trop penser à ça.

• Qu’est-ce qui se passe avec votre prochain roman ?
C’est une drôle de chose, la façon dont un livre peut prendre en charge votre vie. Ils disparaissent habituellement une semaine après leur sortie. C’est triste, profondément triste, pour un écrivain, et j’ai connu cette tristesse à quelques reprises. Mais Nos Etoiles Contraires est très, très différent et est encore très ancré dans ma vie. Il est difficile d’écrire le prochain roman quand le précédent est encore dans votre vie. Mais je commence à écrire, même si, comme c’est généralement le cas avec moi, je vais probablement abandonner six ou sept romans avant le prochain.

Source : EW – shelf-life.ew.com

NB: La traduction de cet interview, plus que tous les autres articles publiés jusqu’à maintenant, m’a pris énormément de temps, alors je vous prierai de créditez si vous la publiez ailleurs. Ou débrouillez vous pour la traduire vous-même ;) 

Publicités

Une réflexion sur “[Interview] John Green dans EW

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s